F.O. Appel à la grève en charente maritime

Publié le par Syndicat Force Ouvriere Territorial 17

Les soins en souffrance
Aujourd'hui, le syndicat Force ouvrière appelle à la grève les différents personnels, pour protester contre le manque d'effectifs dans les services de soins

Par : Marie-Laure Gobin - Journal Sud Ouest 1er Mars 2008

Jonzac
Syndicat majoritaire au sein du centre hospitalier de Jonzac, Force ouvrière appelle les personnels à un mouvement de grève aujourd'hui mercredi 27 février, depuis 0 heure cette nuit jusqu'à ce soir minuit. Le préavis a été déposé vendredi matin à la direction de l'établissement (notre édition de samedi). Un piquet de grève est ouvert ce matin à partir de 9 heures dans le hall d'accueil. Bien entendu, le syndicat rappelle que les soins et les différentes missions continueront d'être assurés. « Simplement, les personnels pourront s'inscrire grévistes sur des imprimés et leurs heures seront payées. Ou bien ils peuvent aussi mentionner « en grève » sur leur blouse ». Les personnels en repos sont aussi invités à participer à cette journée.

« Manque d'effectifs ».
Jean-Marc Thomas, secrétaire général FO au sein de l'établissement (1) explique les raisons de ce mouvement : « Tout simplement, le manque d'effectifs dans les services de soins. Il y a quelques années encore, et c'était vrai aussi au plan national, 80 % des personnels hospitaliers étaient affectés aux soins. Aujourd'hui c'est à peine entre 60 et 70 %, alors même que les effectifs d'une manière générale ont augmenté. Mais ce sont les services divers, notamment administratifs, qui en ont davantage bénéficié ».
Pour le représentant syndical, « cette pénurie de personnels se concrétise d'une part par la dégradation de la prise en charge des malades. Et d'autre part, par la dégradation des conditions de travail. Avec des horaires interminables, des gens qui reviennent travailler sur leurs repos, des repos pas pris du tout? L'hôpital de Jonzac, comme d'autres d'ailleurs, fonctionne à flux tendu. Certes les heures supplémentaires (non payées) peuvent être récupérées? Mais quand ? C'est impossible. Nous sommes un peu désespérés ».

Du retard.
Et s'agissant du budget, Jean-Marc Thomas rappelle que « les reclassements catégoriels, négociés en octobre 2006 entre les organisations syndicales et le gouvernement, sont applicables depuis juin 2007. Ces reclassements ne pourront être payés qu'en cette fin de mois de février. Soit, pour certains personnels, avec huit mois de retard. Les budgets sont véritablement trop serrés. Nous craignons vraiment un déficit, cette année, pour l'hôpital de Jonzac ».
Pour mémoire, rappelons que l'entité hôpital de Jonzac, regroupe environ 700 salariés répartis dans les différentes structures : l'hôpital en tant que tel (Jonzac) ; la maison de retraite, rue Saint-Gervais ; La Passerelle, psychiatrie en accueil de jour et appartements thérapeutiques ; l'hôpital psychiatrique (Domaine des Fossés) à Saint-Martial-de-Vitaterne. Et, à Royan, deux structures alternatives à l'hospitalisation : « Espas », Équipe de secteur psychiatrique d'aide et de soins ; et l'Upij (unité psy infanto-juvénile.

(1) Il est également secrétaire départemental Force ouvrière.

Publié dans Les mouvements sociaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article