L’UNION NATIONALE FORCE OUVRIERE DES PERSONNELS DES SERVICES DEPARTEMENTAUX D’INCENDIE ET DE SECOURS (SDIS) REAGIT.

Publié le par Syndicat Force Ouvriere Territorial 17

UNION NATIONALE FORCE OUVRIERE DES SYNDICATS DE SAPEURS-POMPIERS, DES PERSONNELS ADMINISTRATIFS TECHNIQUES et SPECIALISES

Fédération FORCE OUVRIERE des personnels des Services Publics et des Services de Santé
153-155 rue de Rome 75 017 PARIS Tél. : 01 44 01 06 00 (www.fo-publics-santé.org)

L’Union Nationale Force Ouvrière des personnels des SDIS s’insurge des propos tenus récemment par Monsieur GINESTA (député du Var et rapporteur de la mission d’évaluation et de contrôle de l’assemblée nationale), concernant les dépenses des SDIS, et le temps de travail des sapeurs pompiers professionnels.

Force Ouvrière rappelle que la loi de départementalisation 1996 à été votée par les parlementaires.

L’application de cette loi s’est traduite par une augmentation importante des budgets des SDIS, liée à la mise à niveau du secours français (matériels, personnels…). C’est une conséquence que Force Ouvrière avait prévue et annoncée, mais qui n’avait pas été pris en compte par les parlementaires.

Aujourd’hui, avec un coût de 78 € par habitant, le système de secours Français est un des moins chers d’Europe vu la diversité des missions réalisées. Ce budget représente moins de 5 % des budgets des conseils généraux.

Force Ouvrière s’indigne qu’un élu de la république puisse remettre en cause l’organisation du secours en France alors que celui-ci est plébiscité par 96 % de la population.

Le 9 Décembre 2009
Contact : Pierrick Janvier - Tel. 06.62.05.73.23.

Publié dans Communiqué FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article