Non Monsieur Jacob .... Un emploi public n'est pas une rente à vie.

Publié le par Syndicat Force Ouvriere Territorial 17

Communiqué propos de C.Jacob


M. Jacob prétend engager ce débat, mais il oublie que la garantie de l'emploi est un fondement
républicain. Il s'inscrit, selon le Conseil d'Etat, dans "le cadre des principes statutaires
fondamentaux de la Fonction Publique destinés à assurer l'égal accès aux emplois publics, à
garantir les fonctionnaires contre l'arbitraire et le favoritisme et à donner à la puissance
publique les moyens sur tout le territoire dans le respect des règles d'impartialité et de
continuité ".
F.O ajoute le principe de neutralité qui s'impose aux autorités administratives et à leurs agents,
qui implique pour ceux-ci de n'agir qu'en vertu de l'intérêt général sans tenir compte de leurs
opinions ou d'intérêts particuliers.

Le pavé de M. JACOB, la mare du Gouvernement...

Cette provocation vise tout simplement à mettre en place des emplois de saisonniers ou sans
doute à caler la garantie de l'emploi des fonctionnaires à la durée du mandat du responsable
politique. Ce "spoil system" vient des Etats-Unis et permet à une équipe politique nouvellement
élue de recruter des fonctionnaires partisans et zélés.
Cette dérive néo-libérale ne semble pas souhaitée par le Gouvernement, si l'on s'en tient aux
déclarations de Georges Tron, ministre chargé de la Fonction Publique.


Au moment où vont s'ouvrir des discussions sur la résorption de l'emploi précaire c'est un pavé,
qu'à la demande de Jean-François Copé, Christian Jacob lance dans la mare de Monsieur
Tron. Pour F.O, il s'agit alors d'une manoeuvre de diversion, destinée à faire réagir les
partenaires sociaux, qui doivent dès cette semaine rencontrer le ministre pour des échanges
sur les agents non titulaires.

Dans cette hypothèse, les propos excessifs du chef de file des députés UMP auraient l'intérêt
de rendre le contenu du document de cadrage sur les non titulaires plus acceptable.
F.O rappelle que M. Jacob fut le ministre de la Fonction Publique qui a permis que les salariés
du Privé intégrant la Fonction Publique soient mieux rémunérés que les agents publics (accords
Jacob de 2006) !

Cette constance dans le dénigrement et l'affaiblissement de la Fonction Publique nous
encourage à réagir. Conformément au statut et au-delà, en réponse aux obligations de la
Fonction Publique et de ses agents, les emplois permanents doivent être pourvus par des
agents titulaires ou stagiaires. En outre, leur nombre et les qualifications sont déterminants
dans la qualité du service rendu et dans la qualité des conditions de travail offertes au
personnel.

Publié dans Communiqué FO

Commenter cet article