UN RALENTISSEMENT DES RECRUTEMENTS A PRÉVOIR DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE POUR 2010

Publié le par Syndicat Force Ouvriere Territorial 17



Avec 1 771 000 agents au 1/01/2009, les effectifs des collectivités locales et EP Locaux ont continué d’augmenter. Ce sont surtout les Régions et les Départements qui ont observé une augmentation de leurs effectifs en raison des transferts de personnel de l’État.


Cette tendance touche également les EPCI en raison de la mutualisation des services et du transfert des personnels communaux vers ces structures.


Cette année, la majorité des Collectivités envisage une stabilisation de leurs effectifs d’autant plus que la maîtrise de la masse salariale est devenue un objectif rendu prioritaire par les transferts de charge de l’État accompagnes par un assèchement des recettes (suppression de la TP, stabilisation de la DGF, …).
Dans ce contexte, la structure statutaire de l’emploi territorial a évolué : on note une augmentation des agents titulaires et une stabilisation du poids des non titulaires.


L’augmentation du nombre d’agents titulaires est due essentiellement à l’intégration des agents de l’État. Concernant les non titulaires, on note que les CDI représentent moins de 30 000 agents (1,6% de l’ensemble) dans l’emploi territorial.
En 2010, le nombre de recrutements devrait diminuer de 7% par rapport à 2009. Les recrutements concerneraient essentiellement les moyennes et grandes collectivités davantage sur des fonctions opérationnelles que sur des fonctions liées au fonctionnement interne des collectivités.


Enfin, on constate que l’impact de la crise économique sur les collectivités se traduit principalement par une maîtrise de la masse salariale et des effectifs avec une restriction des recrutements, une mutualisation des services ou des remplacements non systématiques.

Publié dans Cadre A

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article